La technologie céramique : un grand classique chez les lisseurs

Cela ne vous a sans doute pas échappé : ces dernières années, la céramique est probablement le matériau dont on a le plus entendu parler concernant les fers à lisser. Il s'agit en effet d'un matériau qui a été largement utilisé pour recouvrir les plaques.

Si on l'utilise aussi massivement, c'est parce qu'elle permet une diffusion très spécifique de la chaleur, pour que celle-ci soit douce et homogène, ce qui permettra ainsi de passer le fer même sur des cheveux fins et un peu secs, sans pour autant les endommager. C'est en cela que le matériau est intéressant pour cet appareil. Il existe trois types de céramique en tout, dont les caractéristiques seront légèrement différentes.

Trois types de céramique

Tout d'abord, on trouve la céramique blanche, qui est la plus connue et la plus utilisée. Elle est tout à fait efficace pour lisser les cheveux, mais elle a malgré tout un petit désavantage : son aspect a tendance à se dégrader sur le plan visuel, devenant progressivement plus foncé, sans pour autant que cela n'ait un véritable impact sur la qualité de l'appareil.

On pourra ainsi citer la céramique jaune, qui est exactement la même que la blanche au niveau qualitatif, mais qui a subi un traitement particulier, qui lui permet de ne pas voir sa couleur changer dans le temps.

Enfin, pour finir, la céramique noire est probablement la plus forte en termes de résultat, il s'agit de vitrocéramique. Celle-ci sera particulièrement efficace pour lisser des cheveux difficiles à maîtriser, soit crépus ou particulièrement grisés.

Un matériau utilisé de deux manières

Il faut savoir que la céramique s'utilise de deux manières différentes sur un fer à lisser. Elle peut en effet être simplement déposée sur les plaques comme un simple revêtement. Mais elle peut aussi être l'unique matériau des plaques, qui seront alors totalement constituées de céramique. C'est dans ce second cas que l'efficacité sera la meilleure à l'utilisation, mais cela induira aussi un coût un peu plus élevé à l'achat, par voie de conséquence.